Allaiter, mon récit

Allaiter, mon récit

Récits d’allaitements…écourtés 🤷🏻‍♀️

 

En cette semaine de l’allaitement, je vous fais part de mon expérience à mon tour! À mes deux premiers bébés, je n’étais pas tant attirée par l’allaitement. Je voulais leur donner le colostrum ça c’est certain! Mais si ça fonctionnait bien pour la suite tant mieux, sinon tant pis! J’ai toujours été de l’école de pensée que ce qui est le mieux pour bébé c’est une maman en santé, que ce soit au biberon ou au lait maternel.

 La prise au sein n’était pas facile pour les deux, surtout que la deuxième commençait déjà à faire du reflux à 24h de vie, alors on a basculé vers le biberon assez vite. On a eu tout une épopée pour elle, parce qu’il se trouve qu’elle était intolérante au protéines bovines/soya aussi. Mais c’est un autre sujet 😅

 À mon 3e, le dernier, mon petit garçon après 2 filles, ahhh là je me sentais d’attaque pour l’allaitement. Je ne m’étais quand même pas trop fait d’attentes, je ne voulais pas m’en vouloir non plus si ça ne fonctionnait pas. Étant donné qu’il avait 1 chance sur 5 d’être intolérant lui aussi, j’ai évité les produits laitiers, café, boeuf pour nous donner une chance.

L’allaitement allait bien quand même avec un peu de reflux, rien d’ingérable et surtout rien à comparé avec sa grande sœur 😂 J’ai pris goût à nos moments collés…Mais coco ne reprenait pas son poids de naissance, même après 2 semaines à la maison. On regardait la position au sein, essayé plein de trucs, pompé mon lait entre les tétées, compléments, etc. Il prenait seulement 10g/ jour, même s’il tétait bien selon l’infirmière. On devait avoir 35.

 Donc, on nous a demandé d’essayer 1 journée complète de préparation pour voir. 45 g/ jour il a pris…Au bout de seulement 2 jours, mucus et sang dans les selles sont apparus : Coco était intolérant lui aussi (chose qui était masquée un peu plus avec l’allaitement vu que je faisais déjà attention et que mon lait était plus facile à digérer). Deuxième constatation: je ne produisais pas assez de lait pour le combler.

 J’ai eu un bon rhume après avoir accouché, que j’ai traîné pendant 3 semaines. Avec la fatigue et les 2 grandes sœurs (dont la 2e qui était BABI), je ne sentais plus assez de forces pour faire un régime d’éviction intense. Surtout que j’aurais dû combler avec la préparation hypo allergène pour que coco prennent bien son poids, en plus de tirer mon lait entre les tétées pour essayer de booster ma production. 

 Pourtant j’ai quand même continué d’espérer pouvoir le faire..Je me suis fait prendre au jeu et je me sentais mal d’arrêter, comme si je n’avais pas tout essayé pour lui. Jusqu’au jour où j’essayais de pomper mon lait pour lui donner au biberon, que j’ai seulement récolté à peine 1 oz en 20 min, et que je me suis mis à pleurer. Tant d’effort pour 1 oz! La vérité c’est que c’était pas la première fois que je pleurais de découragement, en silence.

 Mon chum m’a dit ce que moi-même j’aurais dit en temps normal à une amie : « tu te rendra pas malade pour l’allaiter là »! Même mon infirmière abondait dans le même sens! En y repensant, je suis tellement reconnaissante de n’avoir senti aucun jugements de leur part ❤️.

 J’ai donc arrêté et sorti les Dr.Brown de l’armoire (nos sauveurs du temps de sa grande soeur qui étaient pas trop loin). J’ai dû l’accepter et faire mon deuil, même si je ne m’étais pas fixé d’attentes au départ. Coco a bien repris son poids par la suite, même assez intense et c’est ce qui était important ❤️.

J’ai eu 3 gros buveurs au biberon ( genre 40oz/ jrs on l’a atteint à 2 mois!). Je me demande toujours ce qui serait arrivé si mon dernier n’avait pas été intolérant, si un jour j’aurais atteint une production assez suffisante pour le combler… ❤️

Si tu as envie de partager ton histoire sur un sujet, récit d’accouchement, la vie de parents, etc tu peux communiquer en privé sur la page Facebook ou Instagram de Mathely & co. Ton texte sera publié avec ou sans ton nom si tu le désires ❤️

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.